Encore des muffins... mais à l'orange cette fois !

Publié le par Léa

Non je ne mange pas que des muffins ! Quoique… mais la dernière fournée a réveillé ma période "petites douceurs avec le café" !



Résultat j’ai farfouillé dans mes placards histoire de bidouiller un truc et c’est pas mal du tout… même si les photos ne leur rendent pas hommage !

Une bonne odeur d’orange, quelques graines de pavot qui croquent, le gout rustique de la farine de seigle et même des flocons d’avoine parce que j’aime ça !


Sans beurre parce que j’oublie toujours d’en mettre dans mes muffins et que je les aime sans, sans trop de sucre parce que j’ai pas le bec très sucré et sans lait de vache parce que c’est comme cela ! Sans reproches quoi !


Ils sont exactement comme je les aime : moelleux, gourmands, gonflés et aérés ! Bref ce dont j’avais besoin !

 

Pour une fois, j’ai noté les quantités utilisées, c’est une première ! En général, je mélange tous les trucs qui me plaisent en surveillant l’allure de la pâte et paf, ça fait des muffins !

En conclusion, rien de compliqué, il faut juste éviter de trop mélanger pour éviter le muffin élastique ou de trop remplir ses caissettes sous peine d’avoir un volcan dans son four !

 

Pour 6 muffins orange, pavot & seigle

 

Mélange sec :

- 80 g de farine de seigle

- 60 g de farine d’avoine

- 50 g de flocons d’avoine

- 50 g de sucre rapadura

- ½ sachet de levure

- 1 pincée de bicarbonate de soude

- ½ cuillère à café de 4 épices

- les zestes d’une orange

 

Mélange humide :

- le jus d’une orange complété par du lait de soja pour arriver à 150 mL

- 1 œuf

 


Préchauffer le four à 180°C.

Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients secs.

Dans un autre bol, battre l’œuf, le jus d’orange et le lait.

Verser le mélange humide sur le mélange sec et mélanger rapidement, sans trop travailler la pâte afin de laisser des grumeaux.

Répartir l’appareil dans les empreintes à muffins en les remplissant au ¾.

Enfourner pour une vingtaine de minutes et laisser refroidir.

 

Puis croquer en remerciant l’inventeur du muffin !

Publié dans Sucré

Commenter cet article

diane 11/05/2009 10:52

ces muffins sans beurre ont le goût du bonheur!

Jeannie 08/05/2009 18:41

Moi qui ne suis pas cuisinière pour deux sous, je t'admire énormément. Je suis juste un peu triste de ne découvrir ton univers que maintenant (mais là, c'est bon, j'ai tout rattraper ^^)
Merci Léa pour tout ce que tu fais, continue à suivre tes envies, raconte-nous l'histoire de toutes ces recettes comme tu sais si bien le faire, et "fais oeuvre de toi-même" comme disait M. Pestalozzi, grand pédagogue de la fin du 18ème siècle... ;-)

Léa 09/05/2009 08:12


Pfffff ! et ben moi j'avais surement juste peur de t'en parler parce que ton avis compte beaucoup beaucoup (voire le plus beaucoup ^^)... et puis en plus t'es cuisinière un peu quand tu veux, c'est
juste que t'aime pas trop, ce qui en soit m'arrange bien comme ça j'ai la cuisine pour moi toute seule !!


Babeth59 08/05/2009 17:05

tu dois être le digne successeur (je ne sais pas le dire au féminin...) de l'inventeur des muffins!.....

belleble 08/05/2009 15:48

Quoique tu dises des photos, moi je trouve qu'ils ont l'air appétissants ces muffins. Je n'en fais jamais ou presque, les quelques recettes que j'avais essayées étaient trop sèches à mon goût. Celle-ci me plaît drôlement.

Alice 08/05/2009 09:07

Decidement nous avons les même valeurs en matiére de muffins !