Muffin du dimanche pour un mardi (pourri)

Publié le par Léa

Je suis en vacances. C’est chouette non ? … en fait ça craint.

Je suis en vacances parce que j’ai lamentablement raté les écrits du concours… comme la majorité des candidats en fait. Mais il n’empêche que c’est pas drôle.

Moi je pensais que ça me ferait rire (de les rater entendons-nous) mais non.

Le pire c’est que depuis un mois, je clame haut et fort que je ne veux surtout pas les avoir… c’est pas faux, je ne cautionne pas les réformes du gouvernement ni la direction que prend l’éducation en France et puis je ne sais pas si je suis prête… mais j’avoue que cela ne m’aide pas à résoudre le léger petit souci de confiance en moi…

Enfin bon, sur ces magnifiques élucubrations, il ne reste plus qu’à retenter l’année prochaine, ou trouver un nouvel objectif (parce que faire la cuisine, c’est bien joli mais ça ne paye pas !)


Ce qu’il y a d’intéressant dans cet échec cuisant, c’est qu’il a engendré un besoin extrême de réconfort… quelque chose comme le foulard qui sent bon de sa maman ou un gâteau moelleux et pas trop compliqué… étant quand même un peu grande pour le foulard, j’ai choisi l’option gâteau…

Et c’est chez Ninnie que je les ai trouvés ! Qu’est-ce que j’aurai fait sans elle ?!! Merci mille fois Ninnie pour ta délicieuse recette, je comprends bien ton amour pour ces petites choses…

 

Et oui, moelleux, tendre, réconfortant et sentant bon la cannelle et la muscade, bref un instantané de bonheur… (oui c’est un peu flippant le réconfort dans la nourriture mais ça marche alors !). Laissez-vous tenter, journée pourrie ou pas, concours raté ou non !

 

Pour 6 muffins du dimanche pour un mardi.

 

- 1 œuf moyen

- 50 g de beurre mou

- 80 g de sucre blond

- 160 g de farine

- ¼ cuillère à café de muscade

- 1 cuillère à café de levure chimique

- ½ cuillère à café de bicarbonate de soude

- 250 mL de lait


- sucre et cannelle pour le dessus

 

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un grand bol, crémer le beurre et le sucre. Ajouter l’œuf et bien mélanger.

Tamiser ensemble la farine, le sel, la muscade, le bicarbonate de soude et la levure.

Ajouter le mélange tamisé au mélange beurre-sucre-œuf en alternant avec le lait.

Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.

Remplir au 2/3 les moules à muffins.

Dans un petit bol, mélanger du sucre en poudre et de la cannelle puis saupoudrer les muffins.

Enfourner pour une vingtaine de minutes jusqu’à ce que les muffins soient gonflés, dorés et qu’un pic en ressorte sec.

 

Laisser refroidir sur une grille puis croquer… c’est pas si pire finalement !

 

Publié dans Sucré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clemence 03/06/2009 18:59

ah, le métier de prof, c'est vrai que ça n'est pas facile et que ça n'a pas l'air d'aller en s'arrangeant (je sais de quoi je parle !) En tout cas bon remonte moral !

Gourmandises&gf 03/06/2009 14:48

Qu'est ce qu'ils ont l'air bons !

Léa 03/06/2009 15:11


Lilie: je sais bien que je ne suis pas la seule ! mais bon, pas évident sur le coup... n'empêche t'as bien raison !
Belleblé: merci :-D et puis un peu de temps pour réfléchir ne fait jamais de mal !
Aline: merci ! et oui, je vais avoir plein de temps pour faire de la cuisine ! chouette ! (voyons le bon côté des choses ^^)
Marie-Claire: toi aussi tu as bien raison ! merci pour ton commentaire !
Gourmandises & gf: oui, je suis plutôt d'accord !!


Marie-Claire 03/06/2009 09:52

t'inquiète pas ! un concours c'est pas un examen, on peut être très bon et le rater quand même.
Sinon, tous les prétextes sont bons pour se régaler d'un petit muffin, hein ;-)

Aline 03/06/2009 08:37

Oh zut... je suis désolée pour toi, c'est vraiment nul ces concours. Mais comme ça tu vas pouvoir profiter un peu de ton mois de juin, réfléchir comme tu le veux et surtout nous concocter pleiiiin de douceurs (chouette chouette ! )
bisous beaucoup Miss

belleble 02/06/2009 21:10

Oh oui, que la nourriture peut faire du bien dans les moments où l'âme a besoin de réconfort ! Je ne sais pas ce que je ferais sans...
Tu dis que tu ne sais pas si tu te sentais prête, alors finalement peut-être que ce "report" aura du bon. Moi, j'ai eu la chance de réussir un concours que je tentais juste pour voir ce que c'était, cela m'a menée dans une voie qui, finalement, ne me convenait pas (ma confiance n'en a pas été grandie...).
Allez, prends soin de toi et reforge-toi une belle confiance en te préparant de bons petits plats ;-)