Du beurre, du sucre, de la farine… un kouign !

Publié le par Léa

Kouign Amann…


le symbole des vacances passées en Bretagne pendant des années… et bien sur une pensée pour Montréal. C’est là que j’ai découvert que le kouign pouvait être maison, je n’y avais jamais pensé avant que Jeannie – ma coloc’ préférée… plus pour si longtemps d’ailleurs… - n’en fasse quelques-uns.



J’ai préféré rester en dehors de cette aventure culinaire car les pliages, les tours, le feuilletage, ce n’est pas mon truc ! J’ai un léger problème de vision dans l’espace qui se manifeste très souvent en présence des pâtes feuilletées…


Mais la semaine dernière j’ai relevé le défi ! Le défi de la plaquette de beurre, des tonnes de sucre et du feuilletage… une fête de départ au travail, un retour en Bretagne pour un collègue et l’occasion était toute trouvée.

 


Une douzaine de bébés kouign dans le four et plutôt une réussite… Plutôt car l’apparence n’était pas parfaite… mais essayez de travailler le kouign dans une cuisine dont la température atteint facilement les 30°C… un vrai défi croyez-moi !

Bref, une apparence un peu étrange mais un goût à mourir et un feuilletage réussi… aussi bon que là-bas m’a-t-on dit… et ça c’est la plus belle des récompenses !

 

 

Bébés kouign réussis grâce aux indispensables conseils de la déesse de la boulange, Sandra !

Pour tout pleins de gourmands (12 bébés kouign !)

- 250 g de farine

- 1 sachet de levure sèche

- 160 mL d’eau

- 200 g de beurre demi-sel

- 200 g de sucre

Dans un petit bol, verser la levure avec un peu d’eau tiède et une cuillère à café de sucre et laisser la levure s’activer pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, dans un grand saladier, verser la farine tamisée et la pincée de sel. Creuser un puits au centre et verser la levure puis, petit à petit, l’eau. Mélanger rapidement avec une cuillère en bois puis avec les mains jusqu’à ce que la pâte soit homogène et non collante. Dès que c’est le cas – il ne faut pas chercher à trop travailler la pâte – la déposer au frais dans un sac congélation légèrement huilé. Réserver au moins une heure (deux bonnes heures pour moi).

 

Préparer le beurre pendant que la pâte lève : former un rectangle d’environ 20x10 cm. Personnellement, j’ai emballé ce dernier dans du papier sulfurisé avant de l’étaler au rouleau à pâtisserie. La consistance du beurre, comme Sandra l’indique, est importante, il ne doit être ni trop dur ni trop mou : une consistance « pâte à modeler » est idéale. De mon côté, je l’ai tempéré, façonné puis remis au frais pour qu’il soit de la même température que la pâte au final.

 

Quand la pâte a levé, la déposer sur un plan de travail légèrement fariné (il ne faut pas hésiter à  bien fariner ce dernier pour que la pâte ne colle pas. Cependant il faut être prudent et ne bien enlever l’excédent de farine déposé sur la pâte pour ne pas changer sa consistance) et l’étaler en un rectangle d’environ 50x25 cm.

Déposer le beurre au centre de la pâte (1) – qu’on appelle la détrempe – et replier cette dernière comme sur les schémas (2 et 3) en prenant soin de bien sceller les bords pour que le beurre ne s’échappe pas.

Faire un quart de tour (5) avant d’étaler à nouveau la pâte en un rectangle de 60x20 cm. Réaliser alors tour simple (8 et 9).

Tourner à nouveau la pâte d’un quart de tour avant de refaire un tour simple.

Emballer la pâte dans du papier sulfurisé et la laisser reposer une heure au frais.

Saupoudrer le plan de travail de sucre. Etaler la pâte en un rectangle de 60x20 cm et saupoudrer toute sa surface avec 1/3 du sucre prévu. Donner un tour simple puis étaler à nouveau la pâte en un rectangle de 60x20 cm, saupoudrer à nouveau du 2e/3 de sucre, redonner un quart de tour et recommencer avec la fin du sucre.

Attention, il faut être délicat car le travail est de plus en plus minutieux, la pâte peut coller au plan de travail alors on y va doucement (et conseil d’amie, on évite les atmosphères trop chaudes ;-D ).

 

Une fois que tout le sucre est incorporé, étaler la pâte en un grand rectangle de 40x30 cm. A l’aide d’un grand couteau ou d’une roulette à pâtisserie, découper 12 carrés de 10x10 cm.

Replier les coins des carrés jusqu’à obtenir des cercles et déposer ces derniers dans des moules à tartelettes beurrés (on n’est plus à cela près !).

 

Préchauffer le four à 180°C. Pendant ce temps, laisser lever les kouigns dans un endroit sec (environ une demie heure).

Enfourner pour 25 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et qu’une délicieuse odeur ne parcoure toute votre cuisine !

Laisser tiédir – ou refroidir – avant de démouler et de déguster !


 

Y’à pas à dire, c’est certes un peu long, certes plein de beurre, certes pas top pour le maillot mais un truc pareil, ça ne peut faire que du bien !

Publié dans Sucré

Commenter cet article

Florianna 13/10/2009 21:21


Un petit commentaire à toi (il y a maintenant un bon mois... lol ! Je suis en méga décalage je sais... ;-)) m'a permis de découvrir ton petit chez toi gourmand ;-) mais je tenais tout d'abord à te
remercier car il m'avait fait très plaisir ! ;-) Je l'avais parcouru quelques temps après mais je n'ai jamais suffisamment pris le temps d'enfin te laisser un petit mot moi aussi ! ;-)
Et si j'ai choisi cette recette, c'est parce que tout d'abord le kouign aman est mon dessert préféré (c'est "whaou" quoi !! ;-)) et qu'en plus c'est de chez moi car je suis bretonne ! ;-) Et je ne
pouvais pas ne pas te dire que tes bébés kouign sont très réussis et n'ont rien à envier aux boulangers-pâtissiers d'ici !! ;-) Franchement, y en a qui ne font pas mieux... Et d'apparence, je les
trouve vraiment très beaux !! ;-) La seule chose que je regrette, c'est de les avoir sous les yeux et de ne pas pouvoir y gouter !! ;-) Ah que la vie est parfois cruelle... lol ! ;-)


marie 27/07/2009 20:26

rien de mieux que du beurre et du sucre. le corps l'a bien compris en voulant absolument les stocker pour nous pourrir la vie... mais qu'est ce que c'est bon de se faire du bien

Rose 27/07/2009 14:58

Ils sont magnifiques ! je suis verte de jalousie, les miens sont tjs ratés... mais avec toutes tes explications, c'est sur je recommence ! bravo !

Eva 25/07/2009 10:48

J'adore ça ! C'est trop bon !
Bisous

yo 24/07/2009 17:23

bon, vu les schémas et la chaleur dans ma cuisine (c'est carrément au dessus de 40°C!!!!!!!!!!) je ne vais sûrement pas tester ta recette, mais rien qu'à te lire, on sens le bon goût de bons ingrédients qui vont bien ensemble! c'est déjà ça;)