Du cahier bleu au cahier vert : le pain brioché…

Publié le par Léa

Sans-titre-1.jpg

Oui je sais… en soit ce n’est pas très grave, mais j’ai bien cru que le tourbillon de la flemme allait m’emporter. Le fameux : moins j’écris, moins j’ai envie d’écrire… Et puis finalement, j’ai surmonté le poil dans ma main… Ce n’est pas que je n’ai rien fait pendant ces quelques semaines, c’est plutôt que les exams, la superbe lumière naturelle et le contenu anarchique de mon frigo ne m’ont pas donné envie de me lancer dans la mise en scène (comment ça y’a jamais de mise en scène ?!!) de photos moches et la rédaction de recettes sans grand intérêt !


PAIN BRIOCHE 5

Ceci étant dit, ces dernières semaines ont été fortes en émotions. Non pas parce que les cours m’ont transcendé l’esprit ou parce que le nombre (ridicule) de postes disponibles en 2010 dans l’Education Nationale sont tombés… non, non car je cohabite depuis deux mois environ avec Nestor. Nestor, c’est mon levain. Alors oui je sais, dans cette période de tendance levainesque (comment ça, ça n’existe pas ?!), ce n’est pas très original mais on s’en fiche parce que l’effet mouton peut avoir du bon.

Après avoir bavé quelques années sur les recettes de Flo, après avoir raté tout plein de pains à la levure de boulanger, je me suis lancée : rien à perdre !

Et effectivement, c’est plutôt tout à gagner !


 45882 

Nestor – nommé ainsi en l’honneur du grand Nestor Burma, celui  dont je serai éternellement amoureuse… un coup de foudre à l’âge de 6 ans ça ne passe pas et ça ne passera jamais ! – est assez formidable, il ne râle pas, ne bronche pas, se range facilement et a le mérite de faire des trucs délicieux.


Bien sûr, on ne parle pas de grande cuisine moléculaire (mais moi la bio, j’ai donné !) ou de pâtisseries rayonnantes… mais plutôt de cuisine tradi, réconfortante et totally perfect en ces temps de déprime assurée !

Muffins, pains de campagne, pizzas, cakes… on peut tout faire avec ces petites bêtes là ; je suis sous le charme !

Sans titre 2


 Et un jour, Nestor m’a fait découvrir le plus merveilleux des pains… le pain qui a stoppé mon addiction à la baguette de la boulangerie du coin de la rue, le pain qui disparaît si vite qu’il faut en faire plusieurs par semaine… LE pain quoi !


PAIN BRIOCHE 6

Il vient de chez Flo (of course) et elle a eut bien raison de ranger la recette dans son cahier bleu, ce pain est une petite merveille, moelleux, doux, savoureux… soupir !

J’ai seulement arrangé la recette à ma façon en fonction du contenu de mes placards avant de glisser cette dernière dans mon cahier vert, celui où je garde tous mes trésors… c’est un signe !

Alors surtout n’hésitez pas, si vous avez un levain, foncez, et sinon qu'attendez-vous pour vous lancer ?!!


Pain brioché de Flo : de son cahier bleu à mon cahier vert.

Pour un pain cuit dans un moule à cake

PAIN BRIOCHE 2


- 200 g de levain mûr

- 300 g de farine T65

- 150 g de farine semi-complète T110

- 1 cuillère à soupe de cannelle

- 1 belle cuillère à café de sel

- 3 cuillères à soupe de fromage blanc

- 100 mL de thé de Noël

- 100 mL de lait

- 2 cuillères à soupe de miel

- 100 g de raisins secs trempés dans du thé de Noël

- 1 poignée de fruits secs concassés (facultatif)


Faire tremper les raisins dans le thé afin de les faire gonfler.

Dans une petite casserole, faire chauffer le lait, le thé et le miel le temps de faire fondre ce dernier.

Quand le levain est mûr (8 heures après l’avoir nourri chez moi), verser 200 g dans un grand saladier. Ajouter la farine puis la cannelle et le sel (mais pas de contact direct sel-levain hein !).

Verser le fromage blanc et le mélange lait/thé/miel. Mélanger, d’abord avec une cuillère en bois puis à la main.

Quand la pâte se ramasse en boule, la déposer sur le plan de travail fariné et pétrir environ 5 minutes le temps qu’elle soit lisse et élastique.

Egoutter les raisins secs et les ajouter en plusieurs fois à la pâte en pétrissant doucement pour éviter de les déchirer. Faire de même avec les fruits secs.

Si jamais la pâte semble trop collante, ajouter un peu de farine.

 Quand la pâte est lisse et élastique, la ramasser en boule et la déposer dans un saladier légèrement huilé. Couvrir d’un torchon propre et laisser lever pendant 2h30 environ dans un endroit tiède.

Au bout de ce temps, la pâte aura environ doublé de volume. La déposer sur le plan de travail et la dégazer soigneusement. La couper en 4 parts égales. Former des petits ovales et les déposer côte à côte dans un moule à cake soigneusement huilé (jetez un œil à la photo en haut de la recette de Flo si je ne suis pas claire !).

Laisser à nouveau lever 1h30 sous un torchon humide dans un endroit tiède.

Préchauffer le four à 180°C.

 Enfourner 40 à 45 minutes en ôtant le pain de son moule les 5 dernières minutes.

Laisser refroidir sur une grille avant de dévorer !

Publié dans Salé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 08/04/2010 23:24


Salut Léa !
Alors là, je salive d'envie devant tes pains, ils sont superbes. Je n'ai encore jamais essayé de faire mon levain moi même. C'est peut-être la solution pour obtenir de vrais beaux pains...Allez, le
jour où je déborde de courage, je me lance !!
@+
Flo


Lilie 05/04/2010 17:47


Ah, enfin une nouvelle recette (je me suis soignée avec ton cheesecake et des cinammon buns en attendant...) ! Eh bien c'est Casimir qui va être content (mon levain à moi, on ne rit pas de son nom
ridicule ^^) ! Je ne me suis pas encore lancée dans les pains briochés à base de levain, faute de recette... Voilà de quoi varier, je crois que celui-là va être bientôt testé !
Et courage pour les concours... Je croise les doigts et te souhaite de belles réussites :-)


Léa 07/04/2010 09:06



C'est chouette pour ton petit Casimir (je ne me moquerai jamais !), il doit surement faire des petites merveilles lui aussi... je serai curieuse de savoir ce que tu concotes avec lui ! Et puis
merci pour les encouragements !!



brigitte 05/04/2010 10:43


merci ma toute grande, ça a marché!!!! et dans la foulée, moral au sommet, il y a une tourte de toute beauté qui refroidit dans la cuisine .... grâce à toi!


Léa 07/04/2010 09:05



:-D



encuisinectout 05/04/2010 10:41


Alors là je suis sous le charme de ce pain brioché! Au thé de Noël et raisins secs, il doit être absolument irrésistible!
Pas de Nestor chez moi, mais cela commence à me tenter de plus en plus aussi


Léa 07/04/2010 09:04



Oui, franchement, je l'aime bien ce pain ! Et je comprends la tentation... moi aussi j'étais scpetique au départ pour le levain mais finalement, je ne le regrette pas du tout, tu peux toujours
essayer et puis au pire, tu jettes l'éponge si tu en as assez !



Jeanne 04/04/2010 20:41


Il est vraiment troop beau... je veux bien te croire quand tu dis que c'est délicieux... J'avoue avoir encore un peu du levain mais peut-être que le courage viendra !
En attendant, je serai intéressée par la recette des muffins !
Merci encore pour les idées et c'est chouette de te retrouver !


Léa 07/04/2010 09:05



Merci ! et oui je devrai pouvoir retrouver la recette des muffins en fouillant un peu !