Les dernières mirabelles, avec un peu de miel, de cannelle, de ricotta et de croquant !

Publié le par Léa


Comment vais-je appeler cette verrine? C’est un drôle d’exercice ! Je pourrai inventer quelque chose comme, Douceur de ricotta, mirabelles fondantes et croustillant de spéculoos, ou bien Verrine ricotta-cannelle, compotée de mirabelles au miel et crumble de spéculoos

Voire même Symphonie sur fonds de placard : la fin du pot de ricotta, les dernières mirabelles un peu mures et le paquet ramolli de spéculoos… mais c’est peut-être moins attrayant ?!

Bref, un petit dessert très agréable après un diner léger, délicieuse manière de profiter de mes dernières mirabellessauf bien sûr si on parle de toutes celles que j’ai congelées mais c’est une autre histoire !

Verrine ricotta-cannelle-miel-mirabelles-crumble :

Pour 2 verrines


- 150 g de ricotta (si vous trouvez de la di buffala, n’hésitez pas, elle n’a rien à voir avec le truc habituel)

- 3 cuillères à soupe de miel d’oranger

- 1 cuillère à café de cannelle


- une vingtaine de mirabelles

- 2 cuillères à soupe de miel d’oranger

- 1 cuillère à café de cannelle


- 4 spéculoos

- 2 cuillères à soupe rases de farine

- 1 cuillère à soupe de sucre de canne

- 2 cuillères à soupe de ricotta

- ½ cuillère à café de cannelle

Laver puis dénoyauter les mirabelles et déposer les oreillons dans une casserole. Ajouter une cuillère à soupe d’eau, le miel, la cannelle. Chauffer doucement jusqu’à ce que le miel soit fondu puis laisser compoter à feu doux pendant une dizaine de minutes. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C. Emietter les spéculoos, ajouter le sucre, la farine et la cannelle. Mélanger avant d’ajouter la ricotta et de sabler le mélange du bout des doigts. Répartir sur une plaque de cuisson et enfourner pour une dizaine de minutes en surveillant et en remuant de temps en temps. Laisser ensuite refroidir et réserver.

Battre la ricotta à la fourchette afin de l’assouplir. Ajouter le miel, la cannelle, mélanger puis répartir au fond des verrines avant de réserver au frais.

Déposer la compotée de mirabelles refroidie sur la ricotta et réserver au frais.

Avant de servir, répartir le crumble sur les verrines.



… Y’à plus qu’à se régaler !

Publié dans Sucré

Commenter cet article

Annellénor 10/09/2009 23:28

Il y en a des qui profitent beaucoup des mirabelles et c'est tant mieux ! ;o)
J'opterais pour le premier titre ... miam !

Léa 11/09/2009 09:38


Oui, vive les mirabelles ! et j'en connais d'autres qui en profitent... j'ai une envie de pana cotta en ce moment, ne me demande pas pourquoi !


diane 10/09/2009 23:05

ton croustillant me mets l'eau à la bouche!

Léa 11/09/2009 09:38


Merci à tous, c'est gentil !


Nélé 10/09/2009 22:19

miam miam, je gouterai volontier

Clemence 10/09/2009 18:48

extra ce crumble sans beurre. Elle est alléchante ta verrine...

Léa 11/09/2009 09:40


Et oui, c'est étonnant comme la ricotta remplace facilement le beurre... parfait quand on a plus de beurre ! Je pense que cela fonctionne vraiment bien car les spéculoos sont déjà "beurrés"
résultat, pas besoin d'en rajouter pour avoir le côté croquant !


belleble 10/09/2009 17:54

Hummm ! Quelle jolie verrine ! Je ne sais pas si je trouverai encore des mirabelles au marché (au pire, j'en ai au congélateur aussi !).
Je ne savais pas qu'il existait de la ricotta di buffala. Tu m'apprends quelque chose.
Sinon, je pense à toi et à ton mail. La semaine prochaine peut-être ? Pour ce qui est de l'amap, tu peux faire un tour sur le site amapalsace. Celle de Schiltigheim accepte encore du monde, mais cela ne t'arrange peut-être pas question de lieu...
Bises et bonne fin de semaine !

Léa 11/09/2009 09:42


Et oui congélateur, invention du siècle ! Je vais me renseigner pour les AMAP, je suis encore trop nulle en géographie alsacienne pour situer les coins alentours ! et sinon oui, pourquoi pas la
semaine prochaine !